BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Hausse des inscriptions aux cycles supérieurs

Montréal, le 3 octobre 2008 - Au trimestre d’automne 2008, 170 523 étudiantes et étudiants se sont inscrits à temps plein dans les universités québécoises, et 87 781 à temps partiel, pour un total de 258 304 inscriptions. Après une hausse de 0,3 % en 2007, cela représente cette année une augmentation de 0,5 % du nombre total des inscriptions. La clientèle étudiante inscrite à temps plein a légèrement augmenté (0,8 %) alors qu’elle connaît un léger recul à temps partiel (-0,2 %), attribuable essentiellement aux étudiants du premier cycle (-1,3 %).

C’est aux cycles supérieurs que l’on observe les meilleures croissances d’inscriptions à l’automne 2008. En effet, le nombre de personnes inscrites au deuxième et au troisième cycles a augmenté de 1,8 % et de 2,9 % respectivement par rapport au trimestre de l’automne 2007. Ces hausses pourraient s’expliquer par quatre facteurs principaux : 1) l’implantation par les universités de diverses mesures de persévérance aux études, dont un meilleur encadrement des étudiants aux cycles supérieurs ; 2) le recrutement d’étudiants étrangers ; 3) l’implantation de nouveaux programmes ; 4) l’intérêt grandissant pour la poursuite des études aux cycles supérieurs au Québec.

Au premier cycle, les inscriptions totales de l’automne 2008 demeurent stables comparativement à l’an dernier. On doit cependant souligner que le nombre de nouvelles personnes inscrites à temps plein au premier cycle est en hausse de 2,0 %, ce qui augure bien pour le nombre total d’inscriptions des prochaines années.

Autre constat significatif déjà observé au cours des dernières années, celui de la présence des femmes à l’université. Elles comptent cette année pour 57,8 % des effectifs totaux, dont 56,4 % à temps plein, et 60,6 % à temps partiel. Elles représentent 58,8 % des inscriptions au premier cycle, 56,3 % au deuxième cycle et 47,7 % au troisième cycle. Enfin, les femmes représentent 58,4 % des nouvelles personnes inscrites à temps plein au premier cycle.

C’est ce que révèlent les données préliminaires sur les inscriptions en provenance des établissements universitaires, à l’exclusion de celles de la Télé-université qui ne participe pas à la collecte en raison du caractère continu de son processus d’inscription.

À noter que la situation est très variable d’un établissement à l’autre. C’est pourquoi, il faut se référer à chacun des établissements pour identifier les causes précises de ces variations de clientèles. L’ensemble des données ventilées par établissement est disponible sur le site Internet de la CREPUQ à l’adresse : http://www.crepuq.qc.ca/spip.php ?article102

-30-

Pour information :
Réjean Drolet ou François Piette
Chargés de recherche
(514) 288-8524